samedi 14 mars 2015

Wave - Sonali Deraniyagala

Editions Kero
288 pages
17 euros au format papier
11,99 au format numérique

Prix Médicis étranger 2014


Résumé

Le matin du 26 décembre 2004, un tsunami frappe l’Océan indien. Sonali Deraniyagala, en vacances au Sri Lanka, son pays natal, en réchappe miraculeusement. Mais, de sa famille, elle est la seule. La vague lui a pris ses parents, son mari et ses deux petits garçons. Wave raconte l’histoire de ce jour, où elle a tout perdu, et de tous ceux qui ont suivi. Les mois, les années lorsque l’insupportable déchirement du souvenir succède aux premiers moments d’horreur. La matière de ce livre, c’est la peine impalpable, indescriptible de la narratrice. Sonali Deraniyagala réussit un récit poétique, sans concession et incroyablement digne sur comment survivre à l’inimaginable.




Mon avis

Ce livre m'intriguait depuis pas mal de temps. Sa couverture, tout en simplicité, sobre et sombre, présageait un récit inhabituel, triste. Le résumé me l'a confirmé. Etant donné que le témoignage est un de mes genres préférés, je ne pouvais pas hésiter une seconde à le lire. 

J'ai eu très, très peur en écrivant cette chronique. Après cette lecture, qui m'a beaucoup marqué, je n'avais pas vraiment envie de porter quelconque jugement sur ce témoignage, tellement il est poignant et fort. Alors si cette chronique change des autres, qu'elle peut paraître un peu brouillon, je m'en excuse...

L'ouvrage est séparé en neuf parties, retraçant les différentes étapes de la vie de Sonali, pendant et après le drame qui a changé sa vie. Il y a tout d'abord la vague, cette eau sombre qui lui a emporté les siens. Cette partie m'a tout particulièrement émue. Son désespoir était vif, il transperçait presque les pages, mais il était à la fois presque impalpable, car on ne peut pas imaginer l'inimaginable. Jamais, au grand jamais je ne pourrais réussir à me faire une image de ce qu'elle a pu ressentir, quand on lui a annoncé que tout était perdu, qu'ils étaient tous partis, qu'elle était seule maintenant. 

C'est un des livres qui a réussi à m'émouvoir au point de me faire pleurer. Pas seulement à cause de l'histoire du tsunami (même si ça en fait partie intégrante) mais aussi pour la force avec laquelle l'auteure évoque ses souvenirs passés avec ses enfants, son mari, ses parents. Au fil des pages, elle nous raconte ses souvenirs d'enfance, ses premiers moments avec Steve, son mari. Elle nous raconte également des anecdotes de son quotidien qui dans un autre livre n'aurait pas forcément d'utilité, mais dans celui-ci, cela apportait un certain réalisme à l'histoire. Elle évoque les scènes les plus banales de son quotidien passé avec force et poésie. Ces souvenirs sont évoqués de la sorte qu'ils réussissent à rendre réelle toute sa famille, comme s'ils étaient encore là, ramenés à la vie. 

Plus les chapitres avancent, plus on voit son état d'esprit changer. Elle passe par différentes phases, de l'incrédulité au choc, du bonheur au désespoir. Parfois, la moindre évocation de quelque chose, un bruit, un objet, lui rappelle ses enfants et la ramène à la case départ. Elle se sent coupable de les avoirs perdus, et d'être encore là, en vie. Elle essaye de réapprendre malgré tout à vivre normalement, sans pour autant oublier tout ce qu'il a pu se passer. J'ai trouvé cette femme admirable, forte malgré ses faiblesses. Et lorsqu'elle retombait, j'avais presque l'impression de retomber aussi. 

L'écriture de Sonali Deraniyagala est belle, poétique. Elle nous apporte ici un message : celui que la vie ne tient qu'à un fil. C'est un récit poignant, un des plus émouvants et porteur de sens que j'ai pu lire jusqu'ici. 

Aujourd'hui, l'auteure travaille sur des plans de reconstruction après une catastrophe naturelle. Une preuve que son combat n'a jamais vraiment pris fin. 

Ma note : 10/10 (Coup de cœur) 



tous les livres sur Babelio.com

14 commentaires:

  1. ce livre à l'air vraiment bien ! et ton avis me donne envie de le lire ! je le rajoute à ma wish list en esperant le lire un jour

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre a l'air très touchant ! Depuis le temps que je souhaitais lire des témoignages, je suis contente que tu ai lu celui-ci pour "nous". Ça me donne vraiment envie de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien ! J'espère vraiment que tu le liras ;)

      Supprimer
  3. La couverture est très attrayante, sa simplicité est efficace je dirais, en même temps vu les émotions que ce témoignage semble faire ressentir je ne pense pas qu'il y ait besoin du moindre artifice. J'ai bien envie de me laisser tenter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis d'accord avec toi ; inutile d'utiliser des artifices pour ce genre de livres qui se suffisent à eux même

      Supprimer
  4. Bonjour, merci pour ton blog, il est riche d'informations et tu arrives comme toujours à me donner envie de lire certains livres. Le Nantais ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureuse de te donner envie de le lire ! Bisous !

      Supprimer
    2. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  5. Je ne lis pas ce genre de livres normalement mais j'adore ton avis :)

    RépondreSupprimer
  6. Ce livre a réellement l'air d'être poignant ^^Merci pour la découverte :D

    RépondreSupprimer
  7. Je pense que ce livre serait trop fort pour moi...

    RépondreSupprimer