mardi 28 mars 2017

❀ Mes études, mon parcours ❀

J'ai réalisé récemment un sondage sur Twitter, vous proposant trois articles. Celui qui a été sélectionné est donc celui concernant mes études et j'en suis ravie car j'ai énormément de choses à dire ! Comme certains le savent, je suis en BTS communication et industries graphiques. Je vais donc vous raconter comme j'en suis arrivée à faire ces études ci, et mon ressentis.



D'où je viens ? 

Au collège, j'étais passionnée par le dessin et plus particulièrement par les mangas. J'avais donc envie d'intégrer une école dans le domaine du dessin. J'ai d'ailleurs effectué des tests dans une de ces écoles,  où je n'ai pas été retenue.
Après des recherches, j'ai trouvé le bac pro communication graphique. Celui-ci apparaissait dans la catégorie "Arts graphiques", je pensais alors que j'allais faire dessin. 
Ça n'a pas été gagné d'avance, car j'avais à l'époque des résultats médiocres. Il a fallu beaucoup insisté, pour que je sois retenue au dernier moment, quelques jours à peine avant la rentrée des classes. 

J'ai très vite découvert que finalement, le dessin n'avais pas une grande place dans la formation que j'avais choisie. C'était surtout de la création / mise en page d'affiches, de dépliants, de flyers. Mais cela restait un domaine créatif, où l'on pouvait exprimer ses idées. Et j'ai adoré. 
Mes années de bac resterons sans doute les meilleures que j'ai pu passer dans mes études. J'y ai rencontré des gens ouverts d'esprits, créatifs et surtout passionnés. 
C'est surtout que là-bas que j'y ai appris le métier en profondeur, les logiciels et tout ce qui touche à l'image et à l'esthétique en design graphique.

Passionnée par mes études, j'ai voulu continuer en BTS. Cependant, mes résultats de l'époque ne le permettaient clairement pas. En effet, le BTS (bac +2) est relativement sélectif et peu ouvert aux bacs professionnels.. ce que je trouve d'ailleurs vraiment dommage. Il m'a  fallut passer d'un 10 de moyenne générale à un 14 en terminale pour pouvoir espérer intégrer le BTS. 
J'ai eu mon BAC avec mention bien, ce qui m'a permis d'intégrer d'office le BTS :)


Le BTS communication & industries graphiques

Ce diplôme consiste à former des personnes qui sont capables d'appréhender toute la production d'un imprimé (d'une affiche par exemple) : le devis, la création sur logiciels, l'impression, mais aussi toute la finition. Il est séparé en deux options : étude et réalisation de produits graphiques / étude et réalisation de produits imprimés. 

Vous l'aurez compris, j'ai choisi la première où ont nous apprends davantage à maîtriser les logiciels comme InDesign, Illustrator, Photoshop et Première. L'autre option est plus centrée sur l'impression, donc bien plus manuelle. 
J'ai donc complété les compétences que j'avais déjà acquises lors de mon bac. Le BTS nous apprend cependant à faire preuve de bien plus d'analyse qu'en bac pro. En bac pro, ont nous apprend surtout à produire avant tout. Le BTS vise plus à analyser le déroulé de la production, les impératifs relatifs aux clients, la gestion, ect. 

Les matières générales sont également bien plus présentes, et surtout plus coriaces. À commencer par les mathématiques et la physique chimie, où j'ai vraiment eu beaucoup de mal. Cependant, cela reste un grand challenge, mais c'est très loin d'être impossible, surtout quand on a la motivation :). 



La première année de BTS communication graphique, c'est...

• Apprendre à utiliser la suite Abode : InDesign pour la mise en page, Photoshop pour la retouche / manipulation d'images, et Illustrator pour la création de dessins vectoriels ;

• Apprendre les règles typographiques (par exemple : toujours une espace après les ":", et jamais de points dans les numéros de téléphone). Je ne vous cache pas que ce n'est pas ma partie préférée ;

• Apprendre à utiliser les couleurs en fonction de leur signification, et à les lier entre elles de manière esthétique ; 

• Savoir mettre en forme les textes / images  (pour une affiche par exemple), de manière à ce qu'ils attirent l'oeil et soient attractifs ;

• Réaliser des exercices le premier semestre, et des commandes pour des clients réels le semestre suivant ; 

• Se sensibiliser au design et aux courants artistiques ;

• Entre 6 et 8 semaines de stage en entreprise.



La deuxième année de BTS communication graphique, c'est...

• Réaliser de la manipulation d'image plus poussée dans Photoshop ;

• Apprendre à créer des packagings et des jolis petits objets dans Illustrator ;  

• Apprendre à utiliser les données variables dans InDesign. Les données variables, ce sont par exemple les courriers de chez Yves Rocher qui changent en fonction de vos goûts et de vos achats ;

• Création de charte graphique pour une marque, apprendre à transmettre le message voulu par la marque à travers le visuel ; 

• Réaliser un projet de fin d'études avec un groupe d'étudiants entre 2 et 5 personnes, pour un client réel. Ce projet dure de décembre à juin, et se solde par un oral coefficient 6.



Pour faire quel métier ? 

Opérateur PAO  (Réalise des affiches, des dépliants, des bulletins municipaux) ;

• Infographiste. Proche de l'opérateur PAO, mais avec bien plus de place à la création ;

• Fabricant / Deviseur : Réalise les devis d'imprimés, et appréhende toute la réalisation avant la production ;

• Chef de projet ;

• Enseignant en graphisme.



Les poursuites d'études
• Licence professionnelle : packaging, webdesign, design graphique, édition ;

• Préparation à une école d'ingénieur dans le domaine du papier ; 

• Certification en un an : design graphique, webdesign.




Mon ressenti

J'ai adoré ces deux années où j'ai pu vraiment consolider mes connaissances, et apprendre à avoir une vraie faculté d'analyse. Les premiers mois ont vraiment été compliqués, car le rythme était réellement plus corsé qu'en bac ! Mais les heures passées à travailler m'ont permis de rattraper mon retard en matières générales (bon pas toutes...). Moi et d'autres étudiants de ma classe ont pu prouver à l'équipe enseignante, que oui, les bacs pro peuvent avoir le niveau. Car les préjugés étaient vraiment très présents au début, et subsistent encore aujourd'hui..


______________________________________________

J'espère que cet article vous aura plu et qu'il aura pu renseigner ceux qui sont intéressés par ce domaine !


lundi 20 février 2017

Le garçon au sommet de la montagne - John Boyne


Editions Gallimard
272 pages
Jeunesse / drame

Il y a près de dix ans, John Boyne écrivait son premier et inoubliable récit pour la jeunesse : l'histoire d'un enfant vivant à l'ombre du régime nazi, Le garçon en pyjama rayé.
Un roman bouleversant vendu à plus de 190 000 exemplaires en France, désormais un classique incontournable.

Cette année, rencontrez un autre garçon au destin bien différent, mais tout aussi troublant : Le garçon au sommet de la montagne.


Mon avis

La Seconde Guerre mondiale est une période qui m’intéresse beaucoup, j'aime donc particulièrement découvrir des ouvrages qui en traite. Ce roman m'a tout de suite tapé dans l’œil. D'abord pour la couverture, que je trouve vraiment réussie ; mais aussi parce que j'avais entendu dire que "Le garçon au pyjama rayé" du même auteur, était un très bon roman.

On fait la connaissance du jeune Pierrot Fisher, un jeune orphelin : son père s'est suicidé car il ne supportait plus les images de la Grande Guerre, et n'arrivait plus à s'adapter à la vie civile. Sa mère, quand elle, meure d'une maladie peu après. Pierrot fini donc seul dans un orphelinat, seul et sans repères. Un jour, sa tante Beatrix, gouvernante dans une grande maison, vient à lui.
Elle l'emmène au Berghof, résidence secondaire... d'Hitler. Et c'est ici que tout commence...

Le jeune Pierrot deviendra alors Pieter, prénom à consonance moins française. Il fait la rencontre d'Hitler, de sa femme, ainsi que d'autres proches de Führer. Le jeune garçon les prendra comme modèle, sans en connaître les conséquences. Sans repères, ayant perdu ses parents et ses amis, il s'attachera au Führer, lui faisant totalement confiance. Dans ce livre, l'endoctrinement des nazis, notamment sur les plus jeunes, est très bien illustré. En effet, Pierrot qui n'avait aucune haine pour les Juifs, en développera peu à peu, sans vraiment comprendre vraiment pourquoi. C'est l'innocence et l'ignorance d'un enfant, face à la cruauté du nazisme

Cette histoire m'a vraiment beaucoup touchée, elle est vraiment très réaliste. Bien qu'il s'agisse de fiction, de nombreux points sont inspirés du réel. Et j'ai vraiment du mal à croire que de telles horreurs aient pu avoir lieu un jour. Que l'homme soit capable d'infliger autant de choses à ses semblables me paraît encore quelque chose démesurément fou. 


Une lecture bouleversante, et nécessaire.


dimanche 22 janvier 2017

In my Mail Box |4|


Cette semaine, j'ai reçu



J'ai reçu deux livres de la part des éditions Kero, une maison d'édition que j'aime particulièrement parce que les auteurs que j'y découvre sont souvent de bonnes surprises, mais aussi pour les couvertures qui sont toujours très belles et soignées. 

Tout d'abord, j'ai reçu Canicule, de Jane Harper. Il s'agit d'un thriller sorti le 11 janvier 2017. C'est l'histoire d'une enquête angoissante et pleine de mystère, se déroulant dans la campagne australienne.

Ensuite, il y a tout juste une journée, j'ai découvert Les amoureux de l'hôtel Montini de Marc Lamprell dans ma boite aux lettres. J'étais très heureuse, la couverture et le résumé m'ont beaucoup séduite, j'espère que l'histoire me plaira tout autant.


Cette semaine, j'ai acheté



J'ai acheté cette super jolie édition du roman Avant toi de Jojo Moyes, et je ne suis pas déçue ! Je l'ai déjà en petit format, mais quand j'ai vu celui-ci je dois avouer qu'il m'a tapé dans l'oeil. En plus, cette édition contient de jolies images du film (sans vouloir justifier mon achat...).

Pour finir, j'ai craqué sur L'enfant de Schindler, de Leon Leyson. J'ai toujours adoré les histoires relatives à la seconde guerre mondiale, c'est quelque chose qui me passionne. Alors, lorsque j'ai vu les très bons avis que ce livre avait sur Livraddict notamment, je n'ai pas pu résister. Je pense qu'il fera partie des livres que je vais lire très prochainement, car j'ai très envie de m'y plonger.


Cette semaine, j'ai emprunté



Faute de place, j'emprunte en ce moment de plus en plus à la bibliothèque. Et je dois avouer que je commence vraiment à aimer m'y rendre, car j'y déniche des livres auxquels je n'aurais franchement pas pensés, et les bibliothécaires y sont toujours de très bons conseils.

J'ai tout d'abord emprunté Sweet Sixteen, d'Annelise Heurtier. C'est un livre que j'ai vraiment hâte de lire, il s'agit d'une auteure que je connais déjà et que j'affectionne. Le sujet principal, l'intégration d'enfants noirs (dans le cadre,scolaire notamment) dans un monde encore raciste et sans tolérance, m’intéresse beaucoup.

Ensuite, j'ai emprunté La fabuleuse découverte de la tombe de Touthankhamon, d'Howard Carter.
Il s'agit d'une lecture obligatoire dans le cadre de mon BTS. J'en ai déjà achevé la lecture, et j'ai vraiment apprécié découvrir ce merveilleux épisode de l'histoire plus en profondeur.

Et vous, quels sont vos derniers achats, emprunts ou réceptions ?



C'est lundi, que lisez-vous ? #20


En ce moment, je lis : 


Page 20 / 320

Je me suis laissée tenter par "Sans prévenir" de Matthew Crow que j'ai déniché à la bibliothèque. C'est la couverture qui m'a fait craquer (je suis faible), et le résumé m'a également tentée. Après une lecture comme 1Q84 d'Haruki Murakami, une lecture un peu plus légère ne fait pas de mal.

La semaine dernière, j'ai terminé :


Il s'agissait d'une lecture obligatoire pour le BTS, et j'étais un peu frileuse à l'idée de lancer dans cette lecture. D'abord le résumé ne m'avait pas particulièrement plu, ensuite j'ai souvent entendu dire que le style de l'auteur était un peu particulier. Après coup, je ne regrette pas de l'avoir lu car le style et l'univers de l'auteur est certes particulier, mais l'histoire comme les personnages sont très addictifs.

Ensuite, je lirai :


J'ai déjà lu précédemment un roman de cette auteure, "Le carnet rouge", qui m'avait beaucoup plu. Alors, lorsque j'ai découvert qu'elle avait sorti "Sweet sixteen", j'ai été très tentée de le découvrir aussi. 

Et vous, que lisez-vous ?

mardi 17 janvier 2017

C'est lundi, que lisez-vous ? #19


En ce moment, je lis : 

   

Croc Blanc : Page 100/224
1Q84 : Page 425/552


J'ai décidé de relire l'un des coups de coeur de mon enfance : Croc-Blanc, de Jack London. J'aime toujours autant l'histoire et l'écriture, et je redécouvre des détails que dont je n'avais pas pris conscience plus jeune.

En parallèle, je découvre Haruki Murakami avec 1Q84, l'une de ses oeuvres les plus connues. J'ai eu du mal au départ avec l'histoire, que je trouvais lente à démarrer. Mais après une centaine de pages, le rythme a commencé à accélérer. Les personnages principaux ont du caractère, ce que j'adore, et ils sont également très attachants. 


La semaine dernière, j'ai terminé : 


J'ai terminé Canicule de Jane Harper, un thriller publié aux éditions Kero. L'ambiance angoissante du roman, l'écriture ainsi que les personnages m'a beaucoup séduite, je serais très curieuse de découvrir d'autres écrits de cet auteure. Pour découvrir mon avis plus détaillé, c'est par ici.


Ensuite, je lirai : 


Et vous, que lisez vous ? 


Canicule - Jane Harper


Éditions Kero 
400 pages 
Sortie : 11/01/2017

Résumé

Qui a vraiment tué la famille Hadler ? Un meurtre-suicide met en émoi une petite communauté rurale du sud-est de l’Australie. L’enquête va mettre à jour des secrets enfouis et rouvrir des blessures anciennes.

Lorsqu’Aaron Falk apprend que Luke Hadler a assassiné sa femme et son fils aîné puis a retourné l’arme contre lui-même, il n’a aucune intention de revenir dans la petite ville de Kiewarra qu’il a fui, adolescent, avec son père, et peu importe si le meurtrier était son meilleur ami. Puis arrive une missive du père de Luke : “Luke a menti. Tu as menti. Sois présent aux funérailles”. En effet, vingt ans auparavant, Aaron a quitté la ville dans des circonstances troubles, après la mort d’une jeune fille dont lui et Luke étaient proches tous les deux. Sous la pression de Gerry Hadler, Aaron se voit contraint de mener sa propre enquête, et plus il fouille, moins la théorie du meurtre-suicide paraît cohérente. Mais il y a beaucoup de monde à Kiewarra à qui le retour d’Aaron ne plaît point, et ses questions encore moins. Dans une petite communauté éprouvée par une sécheresse sans précédent, pour qui les « gens de la ville » sont des intrus et qui a l’habitude de faire justice elle-même, les nerfs sont à vif et les comportements imprévisibles. Aaron aurait peut-être mieux fait de ne pas revenir sur sa promesse de ne plus jamais mettre les pieds à Kiewarra…

Mon avis

Je remercie tout d'abord les éditions Kero de m'avoir proposé, puis envoyé ce roman.

L'histoire m'a tout d'abord attiré puisqu'elle se passe en Australie, un territoire finalement peu connu, aux conditions difficiles. C'est quelque chose qui m'intéressait, combiné au fait qu'il s'agit d'un thriller (un genre que j'adore par dessus tout), je ne pouvais tout simplement pas résister.

Dès les premières pages, c'est un livre qui m'a beaucoup séduite, grâce à l'écriture simple et très fluide de l'auteur. Celle-ci va à l'essentiel, ce qui est très agréable dans ce genre d'histoires, sans en faire pâtir son style d'écriture. 

L'ambiance est très lourde et angoissante, et ce, dès les premiers chapitres. La description du climat difficile de l'Australie et ses sécheresses y contribuent, bien qu'elle n'en soit pas la seule origine. La population de la petite ville d'Australie, Kiewarra, subit cette situation et devient peu à peu très tendue. C'est dans ce contexte qu'Aaron est y de retour, alors qu'il ne pensait plus jamais avoir à y remettre les pieds. Luke Halder aurait assassiné sa femme ainsi que son fils, et Aaron compte découvrir la vérité, puisqu'il ne croit pas à ce meurtre suicide.

Pour mener à bien son enquête, il sera amené à faire équipe avec un policier de la ville. Ce qui sera extrêmement compliqué, car la population ne voit pas la venue d'Aaron d'un bon oeil, tout comme cette enquête. Comme si ils craignaient que de vieux souvenirs indésirables ne ressurgissent. 
J'ai adoré le personnage d'Aaron, que j'ai trouvé très courageux. J'ai également aimé le duo du sergent Raco et d'Aaron, je trouve qu'ils se complètent parfaitement. 

L'intrigue est très bien ficelée, beaucoup de choses m'ont vraiment surprise. La vérité n'est délivrée qu'à la toute fin du livre, ce qui donne une grande place au suspense, ce que j'adore. Finalement, j'ai passé ma lecture à douter, à faire des hypothèses pour au final être abasourdie par la vérité.
Dans cette histoire, passé et présent se confondent parfaitement. Le passé de la ville, de ses habitants nous est peu à peu révélé, sans nous en dire trop. Celui-ci s'imbrique avec le présent, et les pièces du puzzle s'assemblent les unes après les autres, sans que le rythme ne décroisse pour autant.

Les pages filent sans qu'on ne le ressente vraiment, c'est un roman très addictif. Je n'ai trouvé aucun point négatif lors de cette lecture : l'intrigue est très bien menée, les personnages intéressants et entiers, et le style littéraire de l'auteur est très agréable. 

J'ai donc passé un très bon moment, c'est une lecture que je vous conseille fortement, surtout si vous aimez les thrillers aux ambiances angoissantes et pleines de suspense.

mardi 5 janvier 2016

Top ten tuesday - Les 10 livres de votre PAL à lire absolument en 2016


Bonjour à tous ! Je vous retrouve aujourd'hui pour une nouvelle édition du rendez-vous du mardi ! J'espère que vous allez bien, et que votre début de semaine se passe bien. Le thème me correspond, puisque certains de mes livres m'attendent dans ma PAL depuis vraiment très longtemps. Il est temps de remédier à ça (si j'y arrive !).


 


- Le bout du tunnel, roman dont j'ai réalisé la couverture en partenariat avec son auteur, Jérôme Dumont. J'espère pouvoir le lire au plus vite, car j'apprécie vraiment son écriture.

- U4 Koridwen, puisque j'ai déjà lu Yannis et que j'ai envie d'en savoir plus sur les autres personnages. Je veux commencer par Koridwen dont l'histoire m'intrigue vraiment beaucoup.

- Le printemps de Kasper Meier. Ambiance d'après guerre, l'Allemagne en pleine reconstruction après ce qui fut l'un des plus grands massacres de l'histoire. Et là-dedans, une enquête, et du suspens sans doute. Il ne m'en faut pas plus pour craquer.

Le trône de fer tome 3, la bataille des rois. Parce que je ne sais pas pourquoi j'ai attendu si longtemps ! La fin du second m'avais vraiment laissée bouche bée, j'ai hâte de pouvoir le lire pour connaître enfin la suite.

- Dôme, tome 1. Il attend depuis quelques temps déjà dans ma PAL, alors qu'il s'agit pourtant bien de mon auteur préféré. Pourquoi cela ? Après ma panne de lecture, j'ai eu un peu peur de lire des pavés. Mais maintenant que je relis sans avoir l'impression de m'y forcer, je vais pouvoir découvrir l'histoire du Dôme !

- Certaines n'avaient jamais vu la mer, un livre que je dois avoir dans ma pile depuis facilement plus d'une année. Je ne sais même pas pourquoi je ne l'ai pas lu avant, alors que le sujet dont il traite m'intéresse. L'histoire se passe pendant la seconde guerre mondiale, où des jeunes femmes asiatiques traversent le monde vers les États-Unis, dans l'espoir d'y trouver un mari.

- Fragments d'une traque amoureuse est un roman contemporain. J'ai eu l'occasion de lire beaucoup d'avis positifs le concernant, je passe sans aucun doute à côté d'une belle découverte en le laissant prendre la poussière dans ma bibliothèque.

- Et pour finir, le second tome de la série Rosseti & MacLane, également de Jérôme Dumont. Ayant lu le premier il y a quelque mois, je me souvient avoir beaucoup aimé les personnages et l'intrigue.




Et voilà, c'est tout pour ce top ten ! (il n'y en a pas tout à fait dix, mais j'espère que vous ne m'en voulez pas trop !) 

Je vous retrouve très vite pour un nouvel article !